Retour

Rawil Zayn


Les peines hirondelles

Des crayons noirs et bleus pour peindre le ciel et ses moulures,

Du blanc pour les nuages flottant à toute vitesse,

Ceux qui touchent mon bonnet du bout de leurs chaussures.

Et je trempe, dans l’amour de l’océan, mon pinceau avec délicatesse.

 

J’ai mis dans mon sac quelques larmes de joie,

Qui, quand je marche vers l’art, font des vagues.

Des fioles pour charger les encriers au creux de moi,

Et porter la rude piste du vraisemblable au bout des doigts comme une bague.

 

La singularité de créer un art indomptable comme la mer,

L’authenticité d’écrire, sur mes toiles, des mots à jamais miens.

Dans un monde où je dessine les sirènes dans les airs,

J’inspire le parfum des injustices, sourire aux lèvres comme un Calimero de rien.




Envoyé: 22:42 Sun, 12 December 2021 by : Rawil Zayn age : 21

  Téléchargement